L'échec scolaire 

Il ne faut pas laisser un enfant ou un adolescent s’enfoncer dans l’échec car cela crée de la souffrance pour lui et pour toute la famille, c’est pourquoi je déculpabilise les parents et je les éclaire par des conseils psychologiques, certes, mais aussi de bon sens.

 

Dans un Premier temps il faut cerner les causes de cet échec, mais dès les premières séances l’enfant retrouve des motivations et ses notes remontent de façon spectaculaire.

 

La Sophrologie est réputée pour aider les personnes à gérer leur stress et à améliorer leur BIEN-ETRE quotidien et professionnel. Il en est de même pour les enfants qui encore plus fragiles que les adultes, sont soumis aussi fréquemment aux émotions. Les adultes et les enfants qui veulent réussir peuvent apprendre à gérer ces émotions, à lever les blocages qui entravent le chemin de la RÉUSSITE.

 

La Sophrologie offre toute une panoplie d’outils pour faire de sa vie entière une RÉUSSITE. Cette méthode peut aider à résoudre les conflits et à changer de comportement.

 

LES CAUSES DE L’ ÉCHEC SCOLAIRE POUR L’ENFANT: Elles peuvent être diverses, comme nous pouvons le constater, il dépend entièrement de son entourage, qu’il soit familial, scolaire ou culturel. Le moindre incident peut créer des difficultés d’apprentissage, que même les cours d’orthophonie ou de soutien scolaire auront du mal à surmonter. Et surtout les cours particuliers qui vont surcharger l’enfant, ne sont pas toujours favorables, car ils ne vont pas forcément solutionner les problèmes psychologiques de l’enfant. Au niveau de la famille, il peut y avoir mille et une raisons pour que l’enfant, même s’il vit dans un milieu épanouissant, soit perturbé. Il peut y avoir des malentendus, des problèmes de fratrie, car, et heureusement, aucune famille n’est parfaite car il faut faire face au quotidien ce qui n’est pas toujours facile. A l’école, le moindre événement peut le perturber, la rentrée scolaire et les difficultés d’adaptation, le regard de l’enseignant sur lui, tout peut être source d’échec. Même, et souvent, un enfant doué au-dessus de la moyenne qui s’ennuie peut être en échec scolaire. Car il se freine pour ne pas passer pour un « intello » et pour avoir des copains. Dans ce cas j’aide l’enfant (et ses parents) à comprendre et à assumer sa différence, je soutiens les parents, s’il est nécessaire, pour envisager certaines décisions.

 

Les inhibitions peuvent être soit corporelles : honte de soi et peur d’être jugé ; soit intellectuelles, manque de confiance en soi et l’enfant doute de ses réponses. Chez certains, l’imagination est bloquée, chez d’autres elle est débordante et il faut aider à la canaliser. Et puis il y a ceux qui ont peur de passer pour des  » intello  » et qui se freinent.

 

LA SOPHROLOGIE et ici le Rêve éveillé aident à lever les blocages

 

Qu’ils soient corporels ou intellectuels, grâce à un travail sur le schéma corporel et sur l’imaginaire, qui simultanément développent la concentration et équilibrent l’imagination, ce qui aura pour conséquence l’amélioration de la mémoire. Puis d’autres exercices vont l’aider à  » se remplir de confiance en soi  » puis à symboliser l’expulsion du stress et de son échec et lui apprendre à intérioriser et à visualiser sa réussite. Progressivement la confiance en lui s’affirmera, il sera de plus en plus motivé pour apprendre et devenir autonome. Les plus doués, après avoir découvert leur différence, vont apprendre à l’assumer.

 

LES CAUSES DE L’ ÉCHEC SCOLAIRE POUR LES ADOLESCENTS :

 C’est la période de crise et si l’on ne peut pas l’éviter, il est possible de mieux la gérer et d’en atténuer les conséquences.

 

Après avoir cerné les causes, il est souvent nécessaire de renouer le dialogue avec les parents, afin que chacun s’efforce de mieux comprendre l’autre et d’établir des compromis. Quand l’ado se sent libéré de sa « prison » qui quelque fois frôle la dépression, il peut enfin rêver de son Avenir et s’y investir, ce qui le motive pour réussir ses études. C’est souvent à ce stade que le collégien décroche à cause d’un QI supérieur à la moyenne et dont il souffre (de sa différence) sans le savoir, depuis l’école primaire, ce qui peut provoquer: Violence envers soi même,Dépression, Angoisse; Anorexie et Boulimie (alternativement) chez les filles, Echec Scolaire et Agressivité,Drogue, Violence  chez les garçons. (Un grand nombre de tentatives de suicide ET DE SUICIDE chez les ados ).

 

Tous les entretiens sont accompagnés de dialogues positifs, d’encouragements et de bonne humeur. Les résultats sont rapidement en hausse, même si les professeurs n’y sont pas très attentifs, l’ado a pris goût et intérêt à travailler pour lui.

 

Qu’il s’agisse d’enfants ou d’adultes, pour la RÉUSSITE il faut apprendre le BIEN- ETRE dans sa tête, dans son corps et avec autrui.