Sophrologie et nutrition

La sophrologie peut également aider à une meilleur gestion du poids à partir du moment où la motivation est suffisante pour s’impliquer. Le travail en sophrologie permet de devenir acteur de son propre changement, en prenant conscience de son comportement alimentaire mais aussi de ses véritables besoins.

 

Le travail en sophrologie sur la gestion du poids a pour objectif de vous aider à intégrer mentalement une hygiène de vie correspondant aux objectifs fixés, à programmer de nouveaux réflexes d’alimentation, mais aussi à développer la confiance en soi et l’estime de soi. On y associera le plus souvent des techniques pour gérer le stress et les émotions.

 

Spécialisée à la micro-nutrition , je vous propose de vous guider pour atteindre vos objectifs de bien-être dans votre corps, en vous proposant des séances de sophrologie pour vous aider à gérer au mieux vos comportements alimentaires.

 

Cette méthode, c’est la sophronutrition, technique mise au point par Marie Andrée Auquier, médecin homéopathe acupuncteur et sophrologue, et professeur au sein de l’Académie de Sophrologie Caycédienne de Paris ou j'ai été formée

.

Voici les différents facteurs qui influent sur la gestion du poids :

 

  • L’écoute du corps : sentir la faim et la satiété
  • Découvrir le plaisir de manger : développer les sensations gustatives et retrouver la saveur des aliments.
  • La gestion d’émotions désagréables comme : la honte, la frustration ou encore la culpabilité.
  • L’image de soi : se réconcilier avec son corps et aimer son schéma corporel, s’aimer, renforcer l’estime et la confiance en soi.
  • Désancrer les réflexes alimentaires inadaptés pour les remplacer par d’autres, de façon durable.

Un protocole précis sophrologique est recommandé dans la gestion du poids, et ce, quand on prend conscience qu’un régime seul ne suffit pas et qu’il peut y avoir des «kilos émotionnels ». Nos émotions agissent sur notre poids : En modifiant notre comportement alimentaire, en quantité ou en qualité, ou bien en modifiant notre activité physique. En outre nos émotions indépendamment des facteurs précédents peuvent favoriser (ou entraver) le stockage des graisses.

 

1. La première étape dans la gestion du poids via la sophrologie est axée sur la prise de conscience de tous les facteurs qui en entrent en ligne de compte dans la prise de poids.

 

2. La deuxième étape porte sur le schéma corporel, la capacité d’être à l’écoute de son corps, notamment pour être sensible et discerner entre avoir faim qui est physiologique et avoir envie de manger qui elle est psychologique mais aussi renouer avec la sensation de satiété.

 

3. La troisième étape explore la connaissance de soi même, ce qui permet de découvrir par exemple, quelle émotion se cache derrière cette envie de manger. Ce peut être la colère, la tristesse, le ressentiment, l’ennui, l’impuissance, la peur, l’anxiété, la fatigue, mais aussi les émotions désagréables comme la frustration, et la culpabilité, inhérentes à la gestion du poids, une fois identifiée on gère cette émotions autrement que par la nourriture. (La sophrologie offre moult méthodes pour apprendre à gérer ses émotions).

 

4. La quatrième étape permet une restauration d’une image positive de soi, on se réconcilie avec son corps et avec soi même on apprend à s’aimer et à se respecter en ayant des sentiments positifs et bienveillants pour soi et on intègre consciemment et à long termes ces bénéfices. Cette phase est fondamentale pour mincir durablement.

 

5. La cinquième étape permet de désancrer les mauvais reflexes alimentaires, pour les substituer par d’autres en accord avec la meilleure perception que l’on a de soit.

 

6. La sixième étape, va travailler sur les motivations à perdurer dans ces changements de comportement face à la nourriture.

 

Ce travail de transformation profonde, changera vos habitudes alimentaires dans la durée et pas seulement le temps d’un régime.

 

Chaque séance démarre avec une phase préparatoire comprenant des exercices de relaxation, détente profonde, libération des tensions et dynamisation positive (corps /esprit).

 

En bref, soigner le corps par l’esprit, dans le domaine de la nutrition et de la gestion du poids prend, là encore, toute sa dimension et ne dit on pas « équilibre de la vie » .